Les Présidents du Castres Olympique et du Sporting Club Albigeois

Jeudi 10 octobre, Michel DHOMPS, président du Castres Olympique, et Jean-Jacques CASTANET étaient les invités de Philippe FOLLIOT, président de l’Association pour les Oeuvres Culturelles Marcel Guiraud, dans le cadre des jeudis de la Bibliotèca qui, depuis plus de deux ans, anime l’activité culturelle de la montagne autour des dîners-débats qu’elle organise. La question qui était posée ce soir-là aux deux président de clubs tarnais était la suivante « CO-SCA: complémentarité, fusion ou concurrence? ». Devant une salle remplie, composée d’amateurs et d’amatrices de rugby, les deux présidents ont défendu l’intérêt du rugby départemental afin de lutter face au 4 ou 5 clubs qui mettent beaucoup d’argent. Dans le domaine de la complémentarité, ils expliquent qu’il y a une marge de progression importante en donnant comme exemple la bonne entente lors du transfert de l’albigeois Geoffrey PALIS, « méritant de rejoindre l’élite », et en retour l’échange avec Florian VIALLELE, un peu «barré» par la concurrence au CO, qui est allé renforcer le SCA, cette saison. Certes ils admettent que la rivalité a existé, mais ils défendent aujourd’hui une synergie. La question des stades a été évoqué. Du côté castrais une réponse précise a été apporté en annonçant une tribune préfabriquée à la place de la tribune Gabarrou», mais pas de date indiquée. Côté albigeois, l’arrivée des loges est prévue pour l’année prochaine, ce qui a valu de chaleureux remerciements du président d’Albi à son maire passionné de rugby. Le président Albigeois rappela que le SCA avait été cette année sacrée meilleur centre de formation. Une information trop passée au silence à son gré et avec une certaine fierté révéla que sur la dernière feuille de match du SCA sur 23 joueurs, 22 étaient français avec une moyenne d’âge de 22 ans. Puis il admit qu’Albi et Castres ne pouvaient pas cultiver l’adversité. Le thème de la fusion ne fut guère abordé. Pour Michel Dhomps, l’entre-aide, la synergie, la bonne entente sont plaisantes et nécessaires entre le SCA et Castres, mais la distance entre les deux villes ne permet pas d’envisager une fusion, en revanche travaille quotidiennement au bon climat entre les deux clubs. Michel DHOMPS a reconnu bien volontiers qu’il ferait, de concert avec Jean-Jacques CASTANET, une demande à la ligue pour que le calendrier des deux clubs ne se chevauche pas. «Des supporters d’Albi viennent à Castres, des Castrais aiment aller à Albi, c’est dommage que certains matchs aient lieu le même jour à des horaires ne permettant pas aux gens de voir les deux». Évoquant un abonnement commun pour les matchs à Albi et Castres, le président castrais avoua «On y a pensé, mais cela s’avère très difficile et de toutes les façons, il faudrait l’accord des instances du rugby, ce qui n’est pas gagné d’avance». En conclusion de cette soirée conviviale, Philippe FOLLIOT Président de l’Association pour les Oeuvres Culturelles Marcel Guiraud a annoncé que le prochain intervenant serait Paul GOZE, Président de la Ligue Nationale de Rugby sur le thème du « devenir du rugby professionnel ? », le jeudi 14 novembre prochain.

Le rugby professionnel tarnais au débat.

Le rugby professionnel tarnais au débat.